Thursday, 11 August 2016

Vitamine c






+

Il y avait quelque chose de bizarre sur les résultats de la vitamine C et le cancer expériences Linus Pauling rapporté dans les années 1980: les patients vivent plus longtemps - beaucoup plus longtemps. Ceux traités avec de la vitamine C vivaient en moyenne quatre fois plus longtemps que les patients témoins qui ne reçoivent pas de vitamine C. Cette amélioration massive était sans précédent dans l'histoire de la médecine. Percée du cancer, Manuel sur la vitamine C thérapie pour les patients et les médecins par des experts de la vitamine C Steven Hickey, PhD, et Hiliary Roberts, PhD. La vitamine C a Miracle Cure Cancer Oui et non. chimio non toxique est la promesse miraculeuse de la vitamine C dans la lutte contre le cancer. Récemment, la recherche passionnante a été publiée qui documente la capacité des vitamines C, E et le sélénium par voie orale pour prévenir la plupart des cancers, et de diminuer la mortalité des cancers du pancréas, les cancers de l'estomac, les cancers de la prostate et d'autres cancers. Cela semble trop beau pour être vrai. La C Fondation vitamine est intéressé par les comment et pourquoi la vitamine C prévient et traite les cancers. Presque tous les experts en vitamine C conviennent, le peroxyde d'hydrogène produit par des niveaux élevés d'ascorbate (vitamine C) tuer les cellules cancéreuses. Cependant, la vitamine C par lui-même est relativement faible à cet emploi, alors ne vous essayez de faibles doses. Les experts recommandent des doses élevées continues de ascorbate (vitamine C) combinés avec des additifs spécifiques (par exemple, acide alpha-lipoïque. La vitamine K3. Et / ou DFraction Maitake Mushroom.) La plupart des experts recommandent incorporant à haute dose intraveineuse de vitamine C (IV / C) perfusions pour atteindre les concentrations sanguines élevées nécessaires pour tuer les cellules tumorales plus. Avis d'expert: le cas pour la vitamine C contre les cancers Parler à votre Oncologue Vous pouvez être en mesure de parler de votre oncologue en va de pair avec la vitamine C comme adjuvant (ne remplace pas) de la chimiothérapie conventionnelle. Amélioration des patients atteints de cancer terminal de la qualité de vie liée à la santé après une dose élevée l'administration de vitamine C. Peu importe l'efficacité IV / C est contre les tumeurs, la vitamine thérapie à dose élevée de C peut devenir un complément important aux thérapies standards en protégeant nos trillions de bonnes cellules contre les effets néfastes de la chimiothérapie et la radiothérapie. Des études ont montré que la prise IV / C après ces thérapies ne pas interférer avec eux et les patients qui prennent IV / C après la chimiothérapie faire mieux que ceux qui ne reçoivent de la vitamine C. Les cancers ont augmenté récepteurs de l'insuline et de prospérer sur le sucre. Tous les glucides réduisent en sucres simples lors de la digestion. Voilà pourquoi low-carb, faible teneur en sucre (cétogène) régimes peut être important pour affamer les tumeurs à croissance rapide du glucose. Glucose, une composante de la plupart des sucres, la vitamine C est en concurrence avec l'entrée dans les cellules, car ces molécules sont similaires. Cela peut être la raison pour laquelle le régime alimentaire à faible teneur en glucides améliore la vitamine C des thérapies anti-cancéreuses. Good Advice: Prendre la vitamine orale C Trop - Tous les auteurs Day Hickey et Roberts soulignent que la vitamine C doit être pris par voie orale 24/7 pour maintenir la pression redox d'oxygène sur les tumeurs cancéreuses (ie non seulement pendant les perfusions de vitamine C par voie intraveineuse régulière.) Manuel sur la vitamine C thérapie pour les patients et les médecins par Steve Hickey et Hilary Roberts les nouveaux C Fondation chewables sans sucre vitamine (avec niacine) aide à la conformité, à savoir un savoureux comprimé toutes les 3 à 4 heures, et ils peuvent aider à réduire l'envie de sucre / glucides. chewables Camerons contiennent aussi des ingrédients importants qui peuvent avoir contribué aux résultats Pauling / Cameron remarquables dans leur étude écossaise. Visitez ce sujet du forum sur comment et pourquoi la nouvelle vitamine C Fondation a approuvé chewable vitamine C peut contenir Ewan Camerons arme secrète contre le cancer. Il doit y avoir un inconvénient Linus Pauling et Ewan Cameron a averti qu'il est prudent de commencer la thérapie de vitamine C lentement dans les cancers avancés, sinon la tumeur mortalité massive peut tuer le patient. Justification de la vitamine C intraveineuse dans le Cancer Patients Podcast: Chercheur Medical School Expert sur intraveineuses de vitamine C pour le cancer intraveineuses de vitamine C pour le cancer: pionnier intégrative Dr Jeanne Drisko partage ses recherches sur le IV C, régime cétogène et de l'oxygène hyperbare comme adjuvants efficaces aux traitements conventionnels pour le cancer - juste prendre ordinaire vitamine C par voie orale isnt même Parce que les cellules cancéreuses sont relativement faibles dans une enzyme anti-oxydant intracellulaire appelé catalase, la forte dose de vitamine C induction de peroxyde continuera d'accumuler jusqu'à finalement lyse de la cellule cancéreuse de l'intérieur ce qui rend efficace la dose élevée IVC un agent chimiothérapeutique non toxique qui peut être administré en association avec des traitements conventionnels du cancer. Basé sur le travail de plusieurs pionniers de vitamine C avant lui, le Dr Riordan a été en mesure de prouver que la vitamine C est sélectivement toxique pour les cellules cancéreuses si administré par voie intraveineuse. Cette recherche a été récemment reproduit et publié par le Dr Mark Levine au National Institutes of Health. Pour un effet maximal de tumeur tuant, par voie intraveineuse de la vitamine C est recommandée à des doses allant jusqu'à 200.000 milligrammes (200 grammes) par perfusion, 2 ou 3 fois par semaine. Ces grandes doses, directement dans la veine, créent des concentrations sanguines des centaines, voire des milliers de fois plus grande que les apports oraux. La vitamine C Pioneer Hugh Riordan Conférence sur la vitamine C et de recherche sur le cancer qui a commencé Hugh Riordans clinique a démontré que plusieurs substances peuvent être prises avec de la vitamine C pour renforcer l'effet du cancer tuant. Ce sont acide alpha-lipoïque. La vitamine K3. et récemment, DFraction Maitake Mushroom Extrait. La vitamine C a été et est étudié pour ses effets sur le cancer. scientifiques récentes ont démontré (dans des expériences de tube à essai) que la vitamine C, lorsqu'ils sont combinés avec des champignons Maïtake DFraction dépasse incroyablement la capacité de la chimiothérapie conventionnelle pour limiter la croissance des cellules cancéreuses dans presque toutes les lignées cellulaires in vitro. - Owen Fonorow (histoire ci-dessous) Pour de meilleurs résultats, IV / C combiné avec de la vitamine C par voie orale en continu 24/7. dosage élevé et continu de la vitamine C est la clé. Experts Steve Hickey et Hilary Roberts nous disent dans leur repère livre CANCER: LA NUTRITION ET LA SURVIE. que par voie orale de la vitamine C par lui-même est relativement faible combattant de cancer, et, si on leur donne rarement, pourrait même nourrir certaines tumeurs. Thomas Levy MD, JD: La vitamine C et le cancer de la vitamine C auteur Thomas E. Levy, MD, JD écrit sur la vitamine C et le cancer dans son livre séminal Primal Panacea (2011) Cancer est à laquelle un groupe de cellules affiche incontrôlées une classe de maladies invasion de croissance et détruisant parfois des tissus adjacents. Dans ses stades avancés, il métastase fréquemment ou se propage à d'autres endroits dans le corps par voie lymphatique ou le sang. Ces trois propriétés malignes des cancers les différencier des tumeurs bénignes, qui ne prolifèrent pas rapidement, envahissent ou métastasent. Souvent, une combinaison d'un ou plusieurs des éléments suivants est utilisé: chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. La théorie derrière radiothérapie et la chimiothérapie est que les cellules cancéreuses se développant plus rapidement sont moins en mesure de se défendre contre les agressions toxiques que les cellules normales. Radiation et presque tous les médicaments de chimiothérapie sont eux-mêmes cancérigènes (causant le cancer), car ils augmentent le stress oxydatif dans toutes les cellules traitées, non seulement les cellules cancéreuses. Haute dose de vitamine C Approche: Les études de cas démontrent le succès dans le traitement et même complètement résoudre divers cancers avec dose élevée de vitamine C. Chez les patients atteints de cancer avancé, à fortes doses de vitamine C par rapport à la thérapie conventionnelle à une installation sur une période de 3 ans montre: taux de survie du cancer 75 meilleure du sein 867 meilleur taux de survie à long cancer 107 meilleur taux de survie du cancer colorectal Lorsque les patients atteints de cancer du sein ont fait de cette installation comme leur première option de traitement, le taux de survie à 3 ans améliorée par 134. haute dose de vitamine C améliore la l'efficacité des chimiothérapies traditionnelles. La vitamine C a sa propre capacité des cellules cancéreuses tuer, et il améliore également de manière significative la capacité de tuer des cellules de doxorubicine - même lorsque la vitamine C est donnée à une dose non cytotoxique, il améliore encore la capacité de tuer des cellules de la doxorubicine. Qu'en est-True-liposomale vitamine C pour Cancers Est-ce que la vitamine C liposomale travail comme un IV / C dans la lutte contre le cancer, et comment l'auteur et la vitamine C Expert Dr. Thomas E Levy, MD, JD, nous a écrit: Je suis un fan de IVC, ont toujours été. Cependant, la vitamine C qui est légitimement encapsulé dans des liposomes, comme je l'ai utilisé de Livon Labs depuis de nombreuses années, a également un impact profond sur le cancer. Pour l'anecdote, je l'ai vu de nombreux cancers réagissent de façon spectaculaire et / ou complètement résoudre avec IVC, de la poudre d'ascorbate de sodium chroniquement poussé à l'intestin tolérance et relativement faible dose de liposome encapsulé vitamine C (3 à 6 grammes / paquets par jour). Toutes ces formes de vitamine C en monothérapie ont obtenu ces résultats spectaculaires. Cela dit, plus les formes que vous prenez de la vitamine C, dans les plus hautes doses tolérables / abordables, le meilleur. Bien qu'il y ait beaucoup de choses positives de la vitamine C peut faire pour aider à résoudre un cancer par sa concentration dans l'espace extracellulaire, je ne crois pas que la preuve appuie cela comme étant le site principal de la résolution du cancer. Tout ce qui provoque l'apoptose et / ou la nécrose de cellules cancéreuses ne sorte par la montée en puissance du stress oxydatif intracellulaire au point qui est incompatible avec la vie cellulaire continue. Si ce point est atteint relativement peu à peu, l'apoptose, ou mort cellulaire programmée se produit. Si le stress oxydatif intracellulaire qui dégénère rapidement, elle se traduit par une nécrose et une rupture franche des cellules cancéreuses. Probablement une cellule la plus commune, et peut-être la seule façon significative le cancer peut atteindre un niveau mortel de l'augmentation du stress oxydatif intracellulaire de la vitamine C, est par l'intermédiaire d'une régulation positive de la réaction de Fenton dans la cellule. La réaction de Fenton implique cette séquence: VC convertit ferrique en fer. Ferreuse donne son électron au peroxyde d'hydrogène et le radical devastatingly destructeur de radicaux libres, un groupe hydroxyle, est produit. La cellule cancéreuse est particulièrement sensible parce que son accumule le fer, et il est déficient en catalase, l'augmentation des niveaux de peroxyde. La réaction de Fenton est juste en attente d'être stimulé dans une telle cellule. En outre, le système de délivrance de liposomes est, de très loin, le meilleur moyen pour élever la vitamine C à l'intérieur des cellules du corps, y compris les cellules cancéreuses. Lorsque le stress oxydatif intracellulaire élevée est régulée à la baisse dans une cellule cancéreuse, par exemple en enlevant le calcium à partir du cytoplasme, la cellule maligne et devient moins sera moins enclin à se métastaser et proliférer. Il est la modulation du stress oxydatif intracellulaire qui permet une transformation maligne, en premier lieu, et qui peut l'empêcher de se produire ainsi. Les anomalies dans l'espace extracellulaire, à mon avis, apporter une contribution moindre à l'état malin et son maintien par rapport au microenvironnement dans les cellules cancéreuses. Sur mon site, peakenergy. com, je l'ai écrit plusieurs articles traitant pourquoi les niveaux de liposome encapsulé vitamine C sang de suivi est absolument sans importance dans la détermination de son impact clinique, pourquoi le protocole Multi-C est la voie à suivre, et pourquoi liposomes suralimenter critique des cellules immunitaires avec la vitamine C, en plus de l'élévation de son niveau à l'intérieur des cellules du corps, y compris les cellules cancéreuses qui sont présents. J'espère que cette aide de clarifier les choses pour les participants au forum. Au risque d'être accusé d'essayer de faire de l'argent, je couvrais tout cela encore plus en détail dans mon nouveau livre, Death by Calcium. Faire la vitamine C plus puissante contre les cancers La Fondation croit que (doses de tolérance de l'intestin ainsi que de hautes orale) par voie intraveineuse de la vitamine C pour le cancer devraient être augmentés d'au moins un des éléments suivants: la vitamine K3, acide alpha-lipoïque. et plus récemment, D-Fraction du champignon Maitake. L'ajout de ces adjonctions ou augmenters augmente nettement la vitamine Cs effets cancérigènes tuant. Des recherches récentes ont découvert que (dans le tube à essai) en vitamine C combinée avec Maitake D-Fraction champignon extrait ainsi arrêter la croissance des cellules cancéreuses et de tuer les cellules cancéreuses. L'effet est beaucoup plus ensemble que soit substance testée seule. Vitamine Cs anti-tumorale et le cancer effet tuant peut être améliorée en le complétant au moins un des trois suppléments nutritionnels suivants: acide alpha-lipoïque (par voie orale de 600 mg par jour en deux doses égales) Du papier Riordan Clinique: L'acide lipoïque (acide thioctique), un anti-oxydant aqueux et soluble dans les lipides qui recycle la vitamine C, la diminution de la dose de vitamine C nécessaire pour tuer 50 des cellules tumorales de 700 mg / dl à 120 mg / dl. La vitamine K3 a été retiré du marché par la FDA et ne sont pas disponibles. (Remarque: La vitamine K3 est à l'étude en association avec de la vitamine C comme un médicament anticancéreux à la clinique Mayo.) Maitake Mushroom DFraction D'un article de l'Université de New York, D'autre part, la combinaison de Maitake Mushroom DFraction (300 g / ml) et de la vitamine C (200 M) a été capable d'induire des réductions drastiques de croissance (90) en raison de la mort cellulaire dans les cellules cancéreuses. Ces résultats remarquables ont été supérieurs à ceux de toutes les combinaisons de médicaments et de l'extrait de champignon. Incroyable 10-Times Anti-Cancer Effet de Mushroom D-Fraction et de la vitamine C Ensemble Faites-en un Mainstream Journal Induction de la mort cellulaire dans le carcinome du rein avec la combinaison de D-Fraction et de la vitamine C. Conclusion: La présente étude démontre que la combinaison de DFraction et de vitamine C peut devenir très cytotoxiques, ce qui induit la mort cellulaire dans des cellules ACHN sévère. Pour diffusion immédiate New York: Août 2012 La vitamine C, en association avec Maitake Mushroom Extract (D-Fraction) Ensemble Stop (90) Cancer excroissances dans toutes les lignées cellulaires Résultats: Par rapport aux seuls médicaments individuels, des combinaisons de ces médicaments et de D-Fraction, extrait Maitake Mushroom (PDF) a montré de manière significative les réductions de croissance (p90) en raison de la mort cellulaire dans ces cellules cancéreuses. Ces résultats spectaculaires ont été supérieurs à ceux de toutes les combinaisons de médicaments et de la D-Fraction. Conclusions: La présente étude démontre que l'efficacité des médicaments chimiothérapeutiques peut être améliorée avec PDF dans une certaine mesure, mais le C combinaison champignon extrait-D Fraction / vitamine peut conduire à de graves mort cellulaire apoptotique avec un arrêt de G1 et la modulation de apoptotique critique régulateurs. Ainsi, ces résultats suggèrent que PDF peut avoir un grand potentiel en tant qu'agent adjuvant qui peut être combiné avec des médicaments chimiothérapeutiques ou avec de la vitamine C pour le traitement amélioré de diverses tumeurs malignes urologiques. Comparaison des effets anticancérigènes de deux essais combinés dans les cellules cancéreuses urologique: Médicaments chimiothérapeutiques combinés avec D-fraction Versus D-fraction avec de la vitamine C. Bobby Alexander, Andrew Fishman, Majid Eshghi, Muhammad Choudhury, Sensuke Konno, Townsend Lettre pour médecins et patients, août / septembre 2012, p. 79-81 Résumé Controverse: Est-ce que la vitamine C travail à l'intérieur ou juste à l'extérieur des cellules cancéreuses Probablement les deux. Les partisans de intraveineuses de vitamine C Point à la recherche qui montre les concentrations de vitamine C juste à l'extérieur des cellules cancéreuses est des milliers de fois plus concentrée que les niveaux qui peuvent être obtenus via la prise orale de vitamine C. Ce camp estime que le peroxyde d'hydrogène créé en dehors des cellules cancéreuses les tue. Un autre camp estime que les niveaux d'oxydo-réduction de l'oxygène dans les cellules (à partir des quantités massives de cellules cancéreuses d'ascorbate entrant) est ce qui provoque la mort des cellules cancéreuses de l'apoptose (suicide cellulaire). Ce camp recommande vitamine C intraveineuse, mais recommande également maintenir la pression sur les cellules tumorales avec de la vitamine C par voie orale à la tolérance pendant toute la journée. Comment la vitamine C Arrête le cancer Une équipe de scientifiques de Johns Hopkins ont montré que chez les souris au moins, de la vitamine C - et potentiellement d'autres antioxydants - peut en effet inhiber la croissance de certaines tumeurs Ralph Moss: Antioxydants Augmenter Cancer Chemo Potency Contre Nous vous recommandons le livre Antioxydants contre cancer qui explique clairement pourquoi la thérapie antioxydante devrait être offert à tous les patients atteints de cancer. Ralph Moss, un des principaux experts sur les traitements du cancer, fournit un excellent résumé sur la base des données probantes, faciles à comprendre par les patients et leurs spéTadalafiltes du traitement du cancer, Les tableaux suivants du livre Moss montrent que la vitamine C, l'efficacité de l'utilisation de la vitamine C (et de la vitamine E ) comme complément aux thérapies conventionnelles. Des combinaisons de vitamine C et classiques agents anticancéreux Diminution du cancer de croissance Source: Kedar Prasad, Université du Colorado, comme le résume Antioxydants contre le cancer par l'affaire Ralph Moss: La vitamine C Topique Cures baso (cancer de la peau) Ma mère vient d'avoir la même expérience que moi-même en l'essuyant sur une solution saturée de ascorbate et regarder les cancers baso-cellulaires croûte dans les 24 heures et être totalement disparu en 1 semaine. Je l'avais fait cela à deux d'entre eux sur mon visage récemment. J'ai utilisé l'acide ascorbique et elle a utilisé c de prolongation de la vie qui est comme c-sels de nutri. com tamponnée. J'avais lu et visité le Dr Riordan à Wichita, KN. et savait de la cytotoxicité des ascorbate de nombreux cancers in vitro. Je pensais pourquoi ne pas le mettre directement sur une cellule basale et de voir ce qui se passe. Il est tout simplement miraculeuse passe cette information sur et regarder l'industrie de la dermatologie réagir. Examen de la récente science Prendre des vitamines antioxydantes pour un long terme peut aider à prévenir le cancer du sein, selon une étude publiée dans le 2011 issue Août 24 BMC Cancer. L'étude menée par S. Y. Pan de l'Agence de santé publique du Canada, Ottawa, Ontario, Canada et ses collègues ont montré que les femmes préménopausées qui avaient pris des suppléments de zinc pendant 10 ans ou plus étaient 54 pour cent moins susceptibles de développer un cancer du sein. par rapport à ceux qui avaient pas. L'étude a également montré que la supplémentation en multivitamines, le bêta-carotène, la vitamine C, la vitamine E et le zinc pendant 10 ans ou plus a été associée à un risque 26, 42, 21, 25, et 53 pour cent réduit de cancer du sein. respectivement, chez les femmes ménopausées. D'autre part, les antioxydants alimentaires, y compris le bêta-carotène, alpha-carotène, le lycopène, la lutéine et la zéaxanthine, la vitamine C, la vitamine E, le sélénium et le zinc ou la supplémentation en antioxydants pour moins de 10 ans ne sont pas associés à un risque réduit de développer un cancer du sein . Ce que les chercheurs ont découvert que ceux qui ont consommé le plus de sélénium réduit de moitié environ le risque de développer un cancer du pancréas par rapport aux participants avec la plus faible consommation. Plus remarquable encore, les participants au sommet de 25 pour cent de la consommation de vitamines C, E et le sélénium ont réduit leur risque de 67 pour cent. Les auteurs ont conclu que ce montant de risque réduit pourrait éviter 8 pour cent des cancers du pancréas. L'étude menée par E. Bidoli du Centro di Riferimento oncologique, IRCCS, Aviano, (PN), Italie et ses collègues ont trouvé des hommes qui avaient plus forte consommation de vitamine E étaient 22 pour cent moins susceptibles de développer un cancer de la prostate, par rapport à ceux qui avaient la plus faible consommation . Une association similaire a été trouvé entre apport en vitamine C et le risque de cancer de la prostate. Les hommes qui avaient la plus forte consommation de vitamine C étaient 14 pour cent moins susceptibles de développer un cancer de la prostate par rapport à ceux qui avaient la plus faible consommation. Le cancer gastrique ou les patients atteints de cancer de l'œsophage qui a pris la vitamine C, E et des suppléments de sélénium antioxydante au cours d'une étude de 15 ans étaient 50 pour cent moins susceptibles de mourir de cancers. Une étude publiée dans le Journal of Nutritional Biochemistry a constaté que l'administration de la vitamine A et de vitamine C à des cellules cultivées de cancer du sein humain a été plus de trois fois plus efficace que l'administration soit composé seul. Ceci est la première fois que l'effet de la combinaison rétinoïque et l'acide ascorbique sur le cancer du sein, la prolifération cellulaire, la différenciation, l'apoptose et l'expression antioxydant lié au gène a été étudiée. The Journal of Nutritional Biochemistry Volume 17, Issue 7, Juillet 2006, Pages 454,462 L'acide rétinoïque et ascorbique acte d'acide synergétique dans l'inhibition de la poitrine prolifération des cellules cancéreuses humaines Ki-Nam Kima, Jae-Eun pieb, Jin-Hee Parka, Yoon-Hee Parka, Hye-Won Kima, Meyoung-kon Kima, auteur correspondant des informations de contact, E-mail l'auteur correspondant. En 1954, McCormick postule la théorie selon laquelle le facteur qui préconditionne le corps à l'apparition du cancer est les changements dégénératifs causés par de faibles niveaux continus d'acide ascorbique dans le corps. Selon Irwin Stone, des preuves supplémentaires à l'appui de cette hypothèse vient du travail de Goth et Littmann en 1948. Ils ont constaté que les cancers proviennent le plus souvent dans les organes dont l'acide ascorbique niveaux sont en dessous de 4,5 mg / dl et rarement se développer dans les organes contenant de l'acide ascorbique au dessus de cette la concentration. (Irwin Stone, Le facteur de guérison, Pg 95. Irwin Pierres 1972 livre: Le facteur de guérison) Les États-Unis National Institutes of Health des chercheurs ont trouvé ascorbate tué les cellules cancéreuses à des concentrations qui ne seraient réalisables par perfusion intraveineuse. Les cellules normales ne sont pas affectés par l'ascorbate à toute concentration. Plus de commentaires sepp Mais quand les chercheurs ont examiné les niveaux de vitamine C dans le sang ils ont trouvé un fort effet protecteur. Voilà: ils ont constaté que les sujets avec le plus haut niveau de vitamine C dans leur sang avaient un risque 60 pour cent plus faible de cancer de l'estomac que ces sujets avec les niveaux les plus bas. Hickey / Roberts Cancer Important livre Prêt pour le téléchargement Nous avons eu l'occasion d'observer les patients qui ont pris 10g ou plus par jour de vitamine C pendant la chimiothérapie intense. Nous recommandons maintenant un apport élevé de vitamine C, dans certains cas, jusqu'à la limite intestinale de tolérance, en commençant le plus tôt possible. Linus Pauling (Pg 241, COMMENT VIVRE PLUS ET SENTIR MIEUX, 1986, broché.) La meilleure source Internets des nouvelles et des informations sur la vitamine C - acide ascorbique Achetez les mondes Finest vitamine C en ligne et le soutien Heures Fondation Contactez-nous par téléphone (appels téléphoniques seront retournés rapidement) (800) 894-9025 (Etats-Unis) (630) 983-6707 (dans le monde)




No comments:

Post a comment